Toujours plus de poussières
Partager

La Rochelle, 2 Octobre 2017

Lors du dernier Conseil Municipal de La Rochelle, les élus écologistes se sont opposés au projet de l’Etablissement Vraquier de l’Atlantique (EVA) de construction de nouveaux silos et installations de stockage en vrac de céréales sur le terminal de l’anse Saint-Marc, au sein du Grand Port Maritime (GPM). Ainsi, le céréalier vise un transit annuel de 90 000 T de produits, qui dégagent, rappelons-le, des poussières inflammables, ce qui justifie la demande d’une nouvelle Installation classée soumise à enregistrement (ICPE).
Les écologistes rochelais dénoncent le fait que le système de manutention mis en place ne sera PAS capoté. Nous trouvons absolument intolérable que l’on accepte de nouvelles installations classées sur le GPM qui vont émettre encore plus de poussières, que subissent journellement les quartiers ouest de La Rochelle, et même au-delà, sans compter la pollution et les conséquences sur les milieux (pertuis, plages,…) et les animaux marins (poissons, huîtres, moules, etc…), que nous consommons.
Par ailleurs, nous continuons de prôner une autre politique de développement du GPM, actuellement toujours sous l’emprise de la FNSEA, qui favorise la stratégie de développement du tonnage quel qu’en soit le coût environnemental. Nous continuons de prôner un autre modèle d’agriculture plus responsable et plus respectueux de nos ressources communes et de notre santé.
Une Enquête Publique est actuellement en cours – du 28/9 au 30/10/2017 – sur ce dossier. N’hésitez pas à formuler explicitement vos avis sur le sujet sur les registres ouverts à cet effet à la mairie de La Rochelle et mairie annexe de Laleu, ou directement par courriel à adresser à : pref-envir-pref17@charente-maritime.gouv.fr