Il est urgent de déconfiner la démocratie !
Partager

Journal municipal de La Rochelle : Expression des écologistes

Après des élections municipales marquées par une abstention inédite, les écologistes avaient identifié comme une urgence la refonted’une démocratie locale sur des principes plus participatifs.

Pourtant, depuis près d’un an, l’exercice du pouvoir, à l’image de celui de notre pays, reste très vertical : les bureaux d’étude et les techniciens conseillent, les élus proposent et le Maire et Président d’agglomération dispose. 

La crise de la COVID et ses protocoles sanitaires ont fait disparaître tousles rendez-vous avec les comités de quartier et les conseils de secteur : le nécessaire débat public entre l’exécutif municipal et les habitants n’a plus eu lieu depuis 18 mois, tout comme ont disparu les balades urbaines qui réunissaient habitants, élus et techniciens. 

A l’échelle de la CDA, L’élaboration de documents aussi importants pour l’avenir de notre territoire que le Schéma deCohérenceTerritorialet le Plan ClimatAir ÉnergieTerritorialest réservée à de petits comités d’experts. La participation aucomité citoyen du projet zéro carbone impose un dossier de candidature et une approbation par un juryd’élus ! Les réunions de concertation comme celles pour la culture en février dernier doivent gagner en transparencepour redonner confiance.

Nous nous sommes félicités de l’initiative d’une consultationcitoyenne sur l’avenir de la friche du Gabut mais elle doit devenir plus systématique :nous ferons des propositions en ce sensen Conseil municipal.

Les élus écologistes seront résolument engagés dans cette ambition d’unenouvelle vitalité démocratique et citoyenne et d’abord ennous impliquant pour la participation du plus grand nombre aux élections départementales et régionales dès les 20 et 27 juin 2021, si importantes pour le quotidien des habitantset la nécessairetransition écologique.

Les élus écologistes de La Rochelle

Carol Guigard – Océane Mariel – Eric Pasquier – Jean-Marc Soubeste