Politique des Transports : il faudra faire des choix
Partager

logo-LRRA copie

Communiqué du groupe local EELV La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort, les élus EELV et apparentés de l’agglomération de la Rochelle

 

Les récents engagements pris par Mme la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, sur l’abandon du projet d’A831, n’ont  semble t’il satisfait, comme l’ a souligné la presse, que les seuls écologistes (associations et représentants d’Europe Ecologie Les Verts).
L’union sacrée entre des élus socialistes et de l’UMP, s’est depuis remobilisée, pour défendre ce vieux projet, implorant le 1er ministre (socialiste lui !) de « faire entendre raison » à sa Ministre de l’Ecologie. Au passage, certains de ces élus n’ont pas ménagé leurs instincts machistes, pour agrémenter leur argumentaire, bien pauvre il est vrai, s’ils ne s’étaient tenus qu’au projet routier (qui faut il le rappeler, est estimé à  900 millions d’euros pour 60 km de route, qui traverseraient deux zones humides majeures pour le département de Charente maritime : le Marais poitevin, dont le Parc régional a reconquis à grand peine son Label, et le Marais de Rochefort, tout aussi important pour la biodiversité, l’équilibre hydraulique, notamment pour les réserves d’eau douce  utiles aux activités de la mer, mais aussi la lutte contre les inondations et la résorption de pollutions ponctuelles ).
Par ailleurs, la raréfaction des financements publics est rappelée par tous,  notamment pour le développement de transports publics, fragilisés par le report incertain de l’éco taxe.
Il faudra donc faire des choix.


Les élus Europe Ecologie-Les Verts de l’agglomération de La Rochelle, aux côtés du groupe local EELV La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort,  font le choix de consacrer en priorité l’argent public aux filières d’avenir, créatrices d’emploi et qui préserveront la planète en offrant une alternative au tout voiture
.
Ainsi, face au mythe éculé du développement économique par le bitume, nous priorisons la dépense publique vers la modernisation des équipements existants, et plus particulièrement la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, avec la réouverture de haltes ferroviaires sur cet axe majeur, dans la perspective du regroupement régional avec l’Aquitaine, le confortement de la desserte ferroviaire du Port de commerce de La Rochelle,  les axes routiers existants,  pour en finir avec l’infernal défilé des convois exceptionnels au centre ville de Marans (pour rappel l’autoroute ne résoudra pas cette question, car les autoroutes en France ne sont pas aménagées pour accueillir les convoyages exceptionnels)

Tout comme  nous ne craignons pas d’ exprimer nos critiques sur certains choix gouvernementaux,  nous tenons aussi à souligner des décisions qui nous réjouissent. Ainsi, nous exprimons notre entier soutien aux engagements courageux et innovants, pris par Mme la Ministre de l’Ecologie, Mme Ségolène Royal. Nous espérons par ailleurs, que le Premier Ministre, soutiendra la Ministre de l’Ecologie, en ne cédant pas à la seule pression de quelques élus locaux. La cohérence écologique du gouvernement profitera ainsi à l’image de la France qui rappelons le, recevra bientôt, la prochaine conférence environnementale…

Pour le groupe local La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort, les élus EELV et apparentés de l’agglomération de la Rochelle,
Brigitte Desveaux
06 11 74 62 44