Osons interdire l’usage des pesticides dans l’agglomération de La Rochelle
Partager

Osons interdire l’usage des pesticides dans l’agglomération de La Rochelle

Hier, comme toutes les semaines depuis de nombreux mois le collectif «  nous voulons des coquelicots » s’est rassemblé pour demander l’interdiction de l’utilisation des pesticides .

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et L’État ne peuvent déjà plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l’entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé. Pourtant l’usage des pesticides reste important en particulier à proximité des habitations ou de certains établissements recevant du public malgré les recommandations de l’agence nationale de sécurité sanitaire.

Plus de 60 maires ont, depuis le début de l’année, interdit ou limité l’usage des pesticides sur leur commune afin de préserver la santé de leurs habitants. Force est de constater que si, à l’échelle de la ville de La Rochelle, et à la demande des élus écologistes, la rédaction d’un arrêté est en cours, sur les autres communes de l’agglomération, le principe de précaution ne semble pas à l’ordre du jour. 

Le collectif Ensemble Osons l’écologie Municipales 2020, demande qu’un arrêté municipal interdise rapidement l’usage des pesticides afin de préserver la qualité des sols et de l’eau et  la santé des habitants, tout en prenant des mesures fortes pour accompagner les agriculteurs comme les entreprises à modifier leurs pratiques.

Comme l’a rappelé hier soir Benoît Biteau, paysan et député européen, à La Rochelle, « prendre comme prétexte qu’on ne pourrait pas se passer des pesticides en agriculture, c’est faire injure aux centaines de paysans qui pratiquent depuis des années l’agriculture biologique avec succès »

Quand l’Etat n’assume pas ses responsabilités, c’est le devoir des collectivités locales de donner l’exemple !

Mesdames et messieurs maires de l’agglomération, un peu de courage..!