Sandrine Rousseau en terre d’Aunis
Partager

Communiqué de presse des candidat.e.s écologistes aux élections régionales et départementales – 12 Mai 2021

Sandrine Rousseau – Captage Casse-Mortier 17

La candidate à la primaire écologiste pour les présidentielles 2022, Sandrine Rousseau, suivie par les journalistes de France 3 a choisi de s’attarder à la Rochelle et en Aunis, là où elle a grandi pour attirer leur attention sur un scandale sanitaire  : celui du cluster des cancers pédiatriques de la plaine d’Aunis.L’alerte a été lancée par l’association Avenir Santé Environnement qui se bat pour faire la lumière sur cette concentration d’enfants malades dans la commune de St Rogatien plus spécifiquement. Analyse de l’air, analyse de l’eau, analyse des cheveux, de nombreux indicateurs sont au rouge et l’on attend toujours des mesures de prévention et de  précaution de la part des élu.e.s en responsabilité.L »accueil par les militant.e.s et les candidat.e.s écologistes aux élections régionales et départementales est l’occasion de passer en revue tout ce que les pouvoirs publics peuvent actionner comme leviers pour lancer les recherches nécessaires et promouvoir une alimentation et un type d’agriculture moins consommateur de pesticides (Cancérigènes Mutagènes Reprotoxiques). Parmi eux l’exemplarité de l’appel à projet « chercheurs -citoyens » que Sandrine Rousseau avait mis en place lorsqu’elle était Vice-Président à la recherche en région Nord pas de Calais, pour permettre aux lanceurs d’alerte de pouvoir financer des études scientifiques et diligenter des enquêtes lorsque les pouvoirs publics sont réticents à le faire.Une source d’inspiration pour les futur.e.s élu.e.s écologistes à la région Nouvelle Aquitaine  et au département de la Charente Maritime. A l’heure où la Covid nous enseigne qu’il n’existe qu’une seule santé, que la santé des écosystèmes et des humains est intimement liée, il est urgent de mettre en place à tous les échelons,  une véritable politique de prévention et de santé environnementale.